• Le gouffre

                              

     

     

     

    Le gouffre

     

     

    Le gouffre 

     

    Images de fin du monde!

     

    Le gouffre

     

    Gouffre sans fond,

    gouffre éternel...

    Un océan s'y déverse, 

    entraînant avec lui

    des éternités d'espoirs décus! 

     

    Le gouffre

     

    J'y vois la fin d'un monde 

    de douleur et de ténèbres. 

     

    J'y vois les larmes 

    de tous mes enfants de la terre 

    s'y laisser submerger.

    J'y vois

    les coeurs décus, 

    les âmes avides de tendresse

    à jamais incomprises. 

     

    Le gouffre

     

    J'y vois

    les éternelles inquiétudes 

    des mamans fatiguées, 

    trouvant enfin 

    un endroit pour s'éteindre. 

     

    J'y vois les guerres,

    celles du passé, 

    celles du futur, 

    disparaissant dans le gouffre, 

    rugissant leur haine

    contre la Vie, 

    contre l'Amour. 

     

    Le gouffre

     

    Les pleurs de ceux que j'aime

    qui n'en finissent pas de languir 

    après le bonheur!

     

    J'y entends 

    les pleurs des enfants battus. 

     

    Des enfants mal aimés, 

    j'entend 

    le silence du vide en eux. 

     

    Des enfants qui ont faim ,

    je vois les ventres gonflés. 

     

    J'y vois 

    les millions de mines tueuses

    attendrent avec avidité 

    un corps à déchirer.

     

    J'y entend les mots, 

    tristement cruels, d'un père 

    se perdre dans l'abîme

    après avoir déchiré

    pour la dernière fois 

    l'âme d'un enfant..

     

    J'y vois 

    les promesses non tenues... 

    les mains tendues en vain 

    vers des coeurs aveugles et sourds. 

     

    J'y vois

    les énormes champignons de feu

    de nos pires cauchemars. 

     

    J'y vois des gens de partout

    errant

    à la recherche d'un refuge 

    après avoir perdu 

    leur terre natale.

     

    Le gouffre

     

    J'y vois la peur 

    dans les yeux de ma mère

    disparaître vers où,

    je m'en fous! 

    Pourvu qu'elle ne revienne pas

    cette peur!

     

    J'y vois s'engouffrer 

    la fatigue de tous ces gens

    revenant du boulot,

    le visage éteint, 

    vers un foyer 

    où règne la discorde...

     

    Le désir illusoire 

    de vouloir changer le monde.

     

    Le gouffre

     

    J'y vois cette eau que je bois 

    pour me désaltérer

    emporter avec elle

    le poison qu'elle contient... 

     

    Mais dans mon être

    une étincelle d'espoir subsiste...

     

    Le gouffre

     

    Lisette

    octobre 2019

     

    Pour Greta...

     

    Le gouffre

     

    Le gouffre

     

     

     

     

    Coeurdonnier

    Qui a vu le cœurdonnier
    Le monde a le cœur déchiré
    Il aimerait tellement aimer
    Mais les hommes, mais les hommes, mais les hommes
    Ou t-ont ils fait prisonnier
    Mes prières doivent te libérer
    Le cœur du monde veut être sauvé
    Mais les hommes, mais les hommes, mais les hommes
    Je vois dehors
    Des cœurs en panne
    Des cœurs en or
    Devenir des cœurs de pierre
    Des cœurs de glace
    Des cœurs en flamme
    Des cœurs qui explose au milieu de cœurs de verre
    Si tu nous entends viens nous le réparer
    Le cœur du monde va mal, monsieur le cœurdonnier
    On a le cœur déchiré, on a le cœur déchiré
    On a trop besoin d'aimer
    Ou est-il le cœurdonnier
    La folie des hommes nous l'a déchiqueté
    Le monde a besoin de toi, monsieur le cœurdonnier
    On a le cœur déchiré, on a le cœur déchiré
    On a

     

    Merci à Soprano

    Je me retrouve dans vos mots!

     

    Le gouffre

     

     

    Merci de me lire! 

    Que la Vie te soit douce...

     

    Le gouffre

     

     

    « AilleursLes oiseaux ne se cachent plus pour mourir »

  • Commentaires

    1
    Robert
    Dimanche 20 Octobre 2019 à 02:44

    Sont-ce tes propres mots? Ils regorgent de sens, de lucidité sur les contradictions de la nature animale/humaine.  Tu es superbe dans tes interrogations, dans tes déceptions et...

    Je reviens d’un espace perdu, d’un faux départ , que dis-je d’une vie sans espoir.

    pourtant j’ai le goût de vivre, d’aimer, de donner, de connaître, de témoigner. 

    D’où vient ce vent qui me fait changer? Pourquoi ai-je ce besoin de me changer moi-même?

    Pour apprécier la vie qui habite mon corps.

    J’ai toujours refusé la réalité qu’on m’a imposée. J’ai tant cherché pour enfin découvrir que l’espoir est là, en moi, en tout ceux qui veulent se dépasser et inventer une autre vie que celle qui leur fut imposée.

    Il y a en chacun de nous une

      • Dimanche 20 Octobre 2019 à 16:29

        Oui ce sont bien mes mots, mes regards, ces images qui nous parviennent tous les jours de la réalité humaine et globale ...

        Mais comme j'aime ta réponse! Elle fait du bien...

        Elle jette de la lumière parmi mes lignes qui je l'avoue ne 

        doivent pas être facile à lire...Comme un rayon de soleil ou

        de lune qui court sur le plancher d'un jour un peu sombre,

        d'une nuit sans nuage...

        Je marche avec toi...

        Merci Robert!

        p.s. as-tu manqué de place pour continuer ce que tu voulais

        partager? "Il y a en chacun de nous une"?...

        A nous alors de  prolonger ta pensée...

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :